Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

22 Jun 2018
Photo Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

En 1999, un rapprochement commercial et financier s’opère entre Casino et le Grupo Pão de Açúcar. Abilio Diniz (Visitez la page web Lefigaro) met en place un plan de sauvegarde sévère permettant de préserver le groupe Pão de Açúcar, qui congédie 20 000 salariés, ferme un tiers de ses magasins et cède les activités qu'il possède au Portugal. Au milieu de la décennie 90, Abilio Diniz ouvre GPA aux investisseurs. Le groupe se transforme en n°1 de la commercialisation dans le pays après qu'il ait commencé une période d'achats d'entreprises.

Le partenariat avec Casino, un chapitre inachevé

Le groupe Pão de Açúcar affronte la concurrence de Carrefour au Brésil. GPA atteint sa stabilité financière après la crise et commence à parler de rapprochement avec Casino. A l'automne 2013, un accord signé avec Casino offre la possibilité à Abilio Diniz d’être libéré de sa clause de non-concurrence. Il peut de nouveau investir dans l'ensemble des secteurs économiques. Abilio Diniz vend 1 milliard de dollars d’actions au groupe Casino. Le directeur de général de Casino, Jean-Charles Naouri, prendra 7 années plus tard la tête du groupe Pão de Açúcar.

Un entrepreneur influent au sein du sous-continent brésilien

Au sein des cent personnages ayant le plus d'influence au Brésil, on trouve l'entrepreneur, d’après l’hebdomadaire du Brésil "Epoca". Abilio Diniz fait partie des personnages les plus charismatiques du sous-continent brésilien. Selon "Forbes", le patrimoine de l'entrepreneur est évalué à 3,7 milliards de dollars, ce qui en fait la 10e fortune du Brésil. En 2011, Abilio Diniz joint la Chambre de Politique et de Gestion, performance et compétitivité, qui a comme ambitions d’améliorer la performance des prestations publiques et de rendre compétitives les entreprises du sous-continent brésilien.

Un 1er supermarché créé en 1959

La boulangerie ouverte par le père d’Abilio Diniz sera à l’origine de GPA, Grupo Pão de Açúcar. Dès la fin des années 50, son père pense déjà que le commerce écrira son avenir dans les grandes surfaces et le libre service. En 1959, Abilio Diniz ouvre la 1ère grande surface du groupe. Une dizaine d’années plus tard, le groupe rassemble 40 supermarchés et 1 400 salariés

Fin 2014, la société d’investissement Peninsula, fondée par les Diniz, annonce l'acquisition de dix pour cent du capital de la branche brésilienne de Carrefour. Péninsula augmente sa participation à douze pour cent du capital de la filiale de Carrefour au Brésil mi-2015. Dès lors, Abilio Diniz dispose, via Peninsula, de 2 sièges au conseil d’administration. En compagnie d'un partenaire de premier plan, Abilio Diniz renoue avec le domaine de la grande distribution brésilienne à soixante dix-huit ans.